Fil de navigation

Bannière (2)

Bannière (3)

Bannière (4)

Article paru dans Leaders du 14/11/2019

Par Samir Gharbi

 

Dans le quotidien Le Figaro  (édition du 12 novembre), le philosophe français Paul Thibaud (86 ans) défend l’idée de tolérer l’émergence de Partis musulmans en France pour mieux… isoler les extrémistes (voir son analyse pertinente en 2e partie).

Selon lui, l’islam politique est soluble dans la démocratie qui servira de révélateur… Les musulmans extrémistes, dit-il en résumé, sortiront affaiblis de la confrontation démocratique car les musulmans modérés seront encouragés à s’en dissocier pour devenir des hommes politiques comme les autres(*).

Qui remarque aujourd’hui l’existence des partis chrétiens en Europe ? Personne, car ils sont entrés dans le cadre ordinaire. Ce qu’on remarque le plus, ce sont les partis extrémistes de la droite.
Cette évolution sera-t-elle aussi celles des partis musulmans en pays musulmans ? Le parti Ennahdha se fondra-t-il dans le décor politique tunisien, comme un parti classique conservateur ou de droite ?
Rien n’est moins sûr. Car l’islam politique est enraciné dans la tradition comme une religion et comme un Etat (Al-islam dine wa daoula) : Mohamed était à la fois prophète et chef du premier Etat théocratique musulman à Médine (anciennement Yathrib) où vivaient des Juifs et des Chrétiens… (Cliquer ici pour lire la suite de l'article) 

Comments are now closed for this entry

 

Statistiques

Compteur d'affichages des articles
612270