Le « parc » des thermes d’Antonin

 

C’est l’ensemble le plus imposant et le plus riche du site archéologique de Carthage. Il se compose des thermes proprement dits, situés en bord de mer, non loin d’anciennes installations portuaires et, dans la direction opposée, de jardins renfermant des vestiges remontant à diverses époques de l’Antiquité.

 

Les thermes, considérés parmi les plus vastes de l’Afrique romaine, ont été mis en service sous le règne de l’empereur Antonin, en 165 ap J.C, après 15 ans de travaux initiés sous le règne d’Hadrien. Le monument s’élevait sur trois niveaux et était surmonté de nombreuses coupoles. Aujourd’hui, seuls des «îlots» subsistent de ce formidable édifice, en particulier, des vestiges du niveau inférieur, réservés au personnel et au service. Ils permettent cependant d’en entrevoir la grandeur et la magnificence. La visite en est facilitée grâce au fléchage au sol et à une signalétique élaborée.

 

Le même balisage permet de circuler dans la deuxième partie du parc et de découvrir, en allant dans le sens opposé à la mer, une chapelle chrétienne du VIIe siècle, une «scola» ou siège d’une association religieuse du IVe siècle, la basilique de Dermèche I et la nécropole punique pour ne citer que les principales stations.

 

Source: http://www.patrimoinedetunisie.com.tn

 

Thermes:

Le mot thermes vient du grec thermos (chaud). Pour désigner les bains, les Grecs utilisaient le mot “balnéion” qui devient “balnea” en latin. Le mot thermes est employé pour la première fois pour désigner les Thermes d'Agrippa à Rome (26-29). Ensuite ce terme ne s'appliquera qu'aux complexes les plus développés, c'est-à-dire comprenant bains, annexes, sport et culture.

Ainsi le mot « thermes » désigne un établissement de bains ayant plusieurs fonctions qui mêlent le soin du corps (présence par exemple d'une palestre, élément particulier du gymnase destiné à l'entraînement), mais aussi le soin de l'esprit, rôle qui dépasse largement la propreté corporelle. Il existait de grandes catégories de thermes : les thermes publics, les thermes privés, les thermes d'été (thermae aestivales) et les thermes d'hiver (thermae hiernales).

Source: Wikipedia

 

 

 

 

 

 

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Statistiques

Compteur d'affichages des articles
607439